Édito N°17

Édito N°17

WE ART !

La culture, c’est ce qui reste quand on a tout oublié. 
Elle est individuelle, comme construction personnelle de ses connaissances, on parle alors de culture générale ; et elle est collective ensuite constituant l’identité d’un peuple. En philosophie, le mot désigne ce qui est différent de la nature… 

Dans ce numéro 17 d’EPiK ou rien, il est question de culture au sens de l’humain, dans ce qu’il a, depuis la nuit des temps, voulu vivre non seulement en cultivant sa terre pour se nourrir mais aussi sa tête et son âme. Car « L’homme sans culture est un arbre sans fruit », disait Antoine de Rivarol. 

Dès lors, on ne juge sainement du présent qu’en l’opposant au passé, sans faire table rase de nos ancêtres… ils ont tant à nous apprendre ! 
Ainsi, la lecture de l’article Bouillon de culture(s) nous ramène à Homère décrivant le voyage initiatique d’Ulysse, quand la rubrique Art de vivre réincarne Brillat-Savarin dont nous profitons encore aujourd’hui du savoir. 

On l’a malmenée, la culture, depuis 2019, ses représentants qualifiés de « non essentiels ». Et pourtant, jamais elle n’a été si présente dans nos vies que dans ces moments d’enfermement, jamais elle n’a autant permis de s’évader puis de se retrouver. 

Une salle de cinéma, une librairie, un musée, un lieu de concert, un magazine comme celui que vous tenez entre les mains… Ce qui nous a manqué a fini par de nouveau s’imposer.

Cette essentielle culture qui nous promène des autres à nous, de nous aux autres. Ensemble. 

Ensemble. Le temps est donc venu de vous parler d’Artypik, un lieu de culture déjà culte avant même son ouverture. Il fallait voir les curieux s’approcher pendant les travaux. Qui tombant en pâmoison devant une oeuvre d’art en attente de trouver sa place sur le bon mur, qui osant entrer avant de confier : « On se sent bien, ici, c’est quoi le concept ? » 

Le concept est né d’un cheminement culturel fait de lectures, de voyages, de découvertes, de goût et de gourmandise. C’est tout cela Artypik : un lieu de vie au coeur de Chartres qui a immédiatement trouvé son sens, place Billard, côté sud, où le soleil de l’après-midi vient éclairer le cadre atypique, chaleureux, « comme à la maison », d’un café-restaurant-galerie-cabinet de curiosités. Un bateau de croisière à quai sur lequel on a envie d’embarquer spontanément. Un phare qui attire toutes les générations, qu’on y vienne pour boire un vin fort bien sélectionné en dégustant des produits d’exception, que l’on choisisse d’y acheter une oeuvre d’art ou de se l’accaparer le temps d’une soirée pour y organiser un évènement privé… aux pieds de la Cathédrale de Chartres. 

Disons-le clairement, Artypik, c’est l’extension de ma maison et je vous y invite ! Bienvenue. 

Mathilde Gorges, 
Rédak-Chef Epikourienne 

SHARE
Précédent

Suivant